L'Héritage de Lou Marsh - Les meilleurs athlètes canadiens

Sandy Hawley

Course sous harnais

1973


Photo de Sandy Hawley sur le cheval Almoner lors du Queen's Plate en 1970

Photo de Sandy Hawley sur le cheval Almoner lors du Queen's Plate en 1970

Date
1970
Collection
Panthéon des sports canadiens

Bonne année!

Même Charlie Jr montrait ses dents et offrait un grand sourire comme s’il savait qu’il venait de participer à un moment historique. Charlie Jr était le hongre noir âgé de sept ans que le jockey Sandy Hawley avait mené à plus de 500 victoires en 1973. Sandy a une disposition naturelle avec les chevaux. Ce n’est pas surprenant, considérant l’immense respect qu’il porte à ses amis à sabots.

Un compétiteur féroce, Sandy Hawley est un champion indiscuté dans le domaine de la course éffrénée à hauts paris, mais il est toujours demeuré un gentleman avant tout. Il est l’une de ses rares personnes qui peuvent exceller au deux.

La soirée du 31 décembre 1972 est une soirée que Sandy Hawley n’oubliera jamais. Une superbe saison, totalisant 367 victoires parmi 1 381 courses et une remarquable moyenne de réussite de 26,6 pour cent en 1972, lui donnait certainement une raison de célébrer la nouvelle année. Cependant, l’agent de confiance de Sandy, Colin Wick, avait un autre plan en tête et ce soir-là, il a convaincu Sandy de non seulement s'attaquer au record du monde de 485 victoires de Bill Shoemaker, mais de dépasser la marque du 500. Sandy a accepté. Quelques heures plus tard, en ce jour du Nouvel An 1973, il s'est rendu à la piste de course de Laurel au Maryland, É.-U. et a remporté deux courses. Colin a annoncé « Sandy, c’est terrifique, il n’en reste plus que 498 à gagner! » C’est alors qu'il a réalisé ce que ce but audacieux représentait.

Le nombre de courses durant la première partie de l'année correspondait parfaitement à l’objectif visé. Puis, à la fin de l’été, cet objectif était en danger. Wick, l’agent toujours déterminé, a décidé de louer un avion afin que son infatigable conducteur se rende à Laurel tous les dimanches pour courir les lundis et mardis, les deux jours où Woodbine était fermé. Pendant deux mois, Sandy Hawley courait sept jours par semaine, jusqu’à la fin de la saison de Woodbine, le premier décembre. Puis, il courait au parc Laurel à temps plein.

Les rigueurs d'un horaire chargé ont porté fruit. Le 6 décembre 1973, Hawley a surpassé le record de 486 victoires que Shoemaker avait établi en 1953 derrière un cheval appelé Night Train Lane, qui appartenait et avait été élevé par un Canadien. Il a monté Charlie Jr et réussi une victoire de cinq mesures sur sept furlongs pour cette 500e victoire empreinte de gloire le 15 décembre. Cet événement a été le plus important de sa carrière. Sandy Hawley a terminé l’année avec 515 victoires.

Hawley remporte le trophée Lou-Marsh Adobe PDF Transcription


Faits saillants

1973
Prix commémoratif Lou Marsh
1976
Prix George Woolf Memorial Jockey Award
1976
Prix Éclipse pour le meilleur jockey nord-américain
1976
Prix commémoratif Lou Marsh
1976
Nommé officier de l'Ordre du Canada
1978
Sovereign Award pour le meilleur jockey au Canada
1986
Prix commémoratif Avelino Gomez
1988
Sovereign Award pour le meilleur jockey au Canada